Hormones et psychologie

Je ne vous l’apprend pas, notre corps est d’une complexité incroyable. Et, bien que nous ayons tendance à séparer notre corps de notre esprit, ils forment un tout ! Ils s’influencent mutuellement et communiquent. Et ce, tout comme les différentes parties de notre corps. Pour communiquer, le corps utilise différents messages : messages nerveux, neurotransmetteurs… et les hormones !

C'est quoi les hormones ?

Les hormones sont des messagères chimiques qui permettent de contrôler différents organes et fonctions physiologiques. Le système endocrinien c’est l’ensemble des glandes et cellules qui fabriquent les hormones et qui les libèrent dans le sang. Le sang permettra alors de les acheminer et de transmettre leur message. Les hormones sont responsables de la régulation de très nombreuses fonctions telles que la croissance, la reproduction, la fonction sexuelle, le sommeil, la faim… et bien sûr l’humeur !

Ce qui nous intéresse ici c’est bien évidemment le lien entre hormones et humeur. Comment les hormones peuvent-elles agir et influencer notre humeur, nos émotions et sentiments. Réfléchir à l’impact de nos hormones sur notre fonctionnement psychologique nous permet de mieux nous connaître et, parfois, de nous rassurer. En effet, nous ne sommes pas maîtres ou maîtresses de tout.

Les dérèglements hormonaux

Un dérèglement hormonal normal ou pathologique pourrait nous conduire au développement de symptômes dépressifs ou anxieux. Par exemple, un dérèglement normal, c’est le cas d’une grossesse ou tout simplement l’alternance des différentes phases du cycle hormonal dit féminin. Un dérèglement normal mais non naturel peut également survenir lors d’un traitement hormonal (contraception hormonale, traitement curatif/préventif, prise de stéroïdes…). L’ensemble de ces dérèglements peuvent provoquer des modifications émotionnelles et des changements de l’humeur chez les individus concernés. 

Le cortisol et son taux ont un effet direct sur le stress biologique et le stress ressenti. Une baisse des niveaux d’ocytocine peut favoriser l’apparition d’états dépressifs. Il est également lié au manque d’empathie. La mélatonine nous aide à réguler notre sommeil mais agit également sur nos capacités cognitives (mémoire, attention…). L’ensemble des hormones thyroïdiennes ont également un impact considérable sur notre humeur et notre bien-être. Les endorphines et l’adrénaline peuvent nous “doper”, nous stimuler. Enfin, les hormones sexuelles ont également un rôle très important dans la régulation de nos émotions.

ALLER PLUS LOIN :

〇 Retrouvez l’article du blog MobiliPsy sur la psychopathologie.
〇 Retrouvez l’article du blog Mobilipsy sur environnement et culture.
〇Retrouvez l’ebook MobiliPsy qui présente l’ensemble des concepts de base de la psychologie interculturelle

〇Consultez l’article du quotidien libanais L’orient-Le jour sur Les hormones et l’état psychologique

Be the first to reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *