Couple mixte

couple-mixte
Différence et proximité

Les définitions du couple mixte s’appuient sur la différence de nationalité ou de culture pour définir un couple mixte. La différence au sein du couple peut aussi être sociale ou socioprofessionnelle. Toutefois, nous nous devons de questionner le terme de différence. Que considérons-nous en tant que différence culturelle au sein du couple ? Il faut considérer deux points de vue : de l’extérieur et de l’intérieur du couple. Si de l’extérieur nous notons une différence culturelle ou socioculturelle, comment est-elle perçue au sein du couple et dans son entourage ? L’écart culturel vécu par le « couple mixte » en sera peut-être différent. Il est donc toujours capital de considérer chaque situation dans son unicité et sa complexité.

Il est également important de considérer le facteur de proximité au sein du couple. Ce qui peut nous apparaître au premier abord en tant que différence et écart peut se révéler au yeux du couple comme moins important que des facteurs de proximités (carrière professionnelle, aspirations, habitudes de vie…). Peter Berger et Hansfried Kellner (1988) considèrent que toute relation de couple est en quelque sorte une forme de relation interculturelle. En effet, le ou la partenaire présente toujours un caractère étranger à l’autre. Outre les caractéristiques ethniques, sociales ou professionnelles, la famille en tant que système sous-culturel est d’ores et déjà source d’adaptations et de négociations pour les partenaires du couple. 

La vie du couple

Penchons nous sur la gestion de la différence culturelle au sein du couple. D’une part, comment est perçue la différence de l’autre partenaire et la sienne par rapport à lui/elle ? D’autre part, comment s’organisent les bricolages interculturels des deux partenaires et du couple en tant que dyade ? La culture, « modèle exclusif et universel », offre aux personnes une structure permettant de contenir l’angoisse et de gérer l’inconnu. Ainsi, le couple, en tant que relation interculturelle (dont le facteur d’écart culturel est plus ou moins important) se construit dans la réorganisation du rapport à ce système symbolique. L’identité de chaque partenaire y est donc soumise à modification, arrangements et adaptations. Couple avec enfants ou non, la relation entretenue viendra réinterroger les dynamiques familiales de filiation et d’affiliation de manière consciente ou inconsciente.

A lire également :

-> Retrouvez l‘article du blog MobiliPsy sur la psychologie interculturelle
-> Retrouvez l’article du blog MobiliPsy : grossesse et culture
-> L’ebook MobiliPsy qui présente l’ensemble des concepts de base de la psychologie interculturelle

Sources :
-> L’article de Barbara Bianchini et Fabio Monguzzi (2007), « Les différences culturelles dans la thérapie de couple », issu de la revue Le Divan familial

-> L’article de Emmanuelle Santelli et Beate Collet (2003), « Comment repenser les mixités conjugales aujourd’hui ? », issu de la Revue Européenne des Migrations Internationales

Be the first to reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *